surhausser

surhausser [ syrose ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1690; de sur- et hausser
Rare Surélever. exhausser.

surhausser verbe transitif Accroître quelque chose en hauteur : Surhausser un bâtiment.surhausser (synonymes) verbe transitif Accroître quelque chose en hauteur
Synonymes :
- surélever

surhausser
v. tr. ARCHI Surhausser un arc, une voûte, leur donner une flèche supérieure à la moitié de l'ouverture.

⇒SURHAUSSER, verbe trans.
A. — Empl. trans.
1. a) Augmenter la hauteur de quelque chose, mettre quelque chose à un niveau plus haut que le niveau initial. Synon. exhausser, surélever; anton. surbaisser. Surhausser un mur. Déjà l'heure grise qui tend ses crêpes d'ombre sur la campagne, surhaussant les cimes, approfondissant les vallons, avait fait sortir de leur demeure les bêtes des bois (PERGAUD, De Goupil, 1910, p. 7). La bibliothèque (...) est composée de deux pièces que sépare un simple rideau: une, très exiguë et surhaussée de trois marches, où travaille M. Floche, à une table devant une fenêtre (GIDE, Isabelle, 1911, p. 614).
b) ARCHIT. Augmenter la flèche de l'ouverture (d'une voûte, d'un arc). Anton. surbaisser. (Dict. XIXe et XXe s.).
Part. passé en empl. adj. Arc, cintre, voûte surhaussé(e). Arc, cintre, voûte dont la hauteur est supérieure à la moitié de la largeur. Anton. surbaissé. Une église romane du XIe siècle, à qui son plan circulaire, sa voûte divisée par arcades (...), ses pleins cintres surhaussés et son chœur placé au milieu (...) donnent je ne sais quel air bas-empire et gallo-romain (FLAUB., Champs et grèves, 1848, p. 279).
2. Au fig., vieilli. Attribuer à une marchandise, à une monnaie une valeur supérieure à la valeur réelle. Synon. surévaluer. Il a surhaussé sa marchandise. Surhausser la valeur des espèces (Ac. 1878).
P. anal. Les grosses questions, qui surhaussent même les plus petits de la diplomatie (GONCOURT, Journal, 1860, p. 826).
B. — Empl. pronom., au fig. Se hausser au-dessus de sa propre valeur. Chez l'homme (...), la volonté de vivre [a dû] se surhausser jusqu'à l'absolue volonté de puissance (G. BATAILLE, Exp. int., 1943, p. 240).
Prononc. et Orth.:[], (il) surhausse [-o:s]. Ds MARTINET-WALTER 1973 une réalisation répond au h de l'orth. par un coup de glotte. Att. ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 fig. sorhaucier « élever, exalter (le jour de Noël) » (Couronnement de Louis, éd. Y. G. Lepage, rédaction AB, 1985) — XVIe s., SIBIL., Anteros, p. 46, éd. 1581 ds GDF.; 2. ca 1200 « lever » (Aiol, 6586 ds T.-L.), rare au sens propre av. le XVIIe s.: 1611 « lever en hauteur » (COTGR.); 1676 archit. part. passé adj. (FÉLIBIEN, p. 775, s.v. voute: berceau surhaussé); 1690 id. surhausser (FUR.); 3. 1593 surhausser les tailles (Satyre Ménippée, Harangue de Mr d'Aubray, éd. Ch. Read, p. 198); 1602 surhausser qqc. de prix (Edit. sept., Rec. gén. des anc. lois fr., t. 15, p. 273). Dér. de hausser; préf. sur-.
DÉR. Surhaussement, subst. masc. a) ) Action d'augmenter la hauteur de quelque chose; résultat de cette action. Synon. surélévation; anton. surbaissement. Le surhaussement des mâts expose, par un grand coup de vent largue, le bâtiment à être couché (MAIZIÈRE, Nouv. archit. nav., 1853, p. 4). Les rez-de-chaussées (pouvant s'étendre dans les sous-sols) ou les derniers étages (qui peuvent se compléter par un surhaussement) des grands immeubles (Colloque géogr. appl., 1962, p. 23). ) Archit. Élévation donnée (à un arc, une voûte) au-delà du plein cintre. Il vaut mieux outre-passer l'arc que le surhausser (...) si l'arc est outre-passé, le spectateur sera frappé du surhaussement, parce qu'il verra la surface des intrados dans toute son étendue (Ch. BLANC, Gramm. arts dessin, 1876, p. 280). b) Vx, au fig. Augmentation (d'un prix, d'une valeur) au-delà du prix réel, de la valeur réelle. Synon. surévaluation. Le surhaussement des marchandises (Ac. 1798-1878). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1res attest. 1578 fin. (F. GARRAULT, Rec. des princ. advis du compte par escuz, Bjj ds DG), 1706 archit. (RICH.); de surhausser, suff. -ment1.

surhausser [syʀose] v. tr.
ÉTYM. V. 1398; surhaucer « redresser », fin XIIe; sorhaucier « rendre plus puissant », v. 1150; sorhalcier « fêter avec éclat », v. 1131; de sur-, et hausser.
1 Vx. Rendre plus important, donner plus de valeur à.
2 (V. 1690). Rare. Rendre plus haut. Surélever; exhausser.P. p. adj. (1690). Archit. Dont la hauteur est supérieure à la moitié de la largeur. || Arc, cintre surhaussé. || Voûte, ogive surhaussée (contr. : surbaissé).
DÉR. Surhaussement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • surhausser — Surhausser. v. a. Mettre à plus haut prix qu il ne faut. Surhausser le prix d une chose, ou la surhausser. il a surhaussé sa marchandise. il l a surhaussée de prix …   Dictionnaire de l'Académie française

  • surhausser — (su rhô sé) v. a. 1°   Terme d architecture. Élever plus haut. Surhausser une maison.    Il se dit surtout d une voûte qu on élève au delà de son plein ceintre. 2°   Mettre à un plus haut prix ce qui était déjà assez cher. Surhausser le prix d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SURHAUSSER — v. a. T. d Archit. Élever plus haut. Il se dit surtout en parlant Des voûtes qu on élève au delà de leur plein cintre. Cette voûte est surhaussée. SURHAUSSER, signifie aussi, Mettre à un plus haut prix ce qui était déjà assez cher. Surhausser le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SURHAUSSER — v. tr. élever plus haut. Il s’emploie surtout en termes d’Architecture, en parlant des Voûtes, des arcades dont on augmente la flèche. Le participe passé SURHAUSSÉ s’emploie en termes d’Architecture et se dit des Arcades des voûtes dont la montée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • surhaussement — [ syrosmɑ̃ ] n. m. • 1706; fin. 1578; de surhausser ♦ Archit. Augmentation de la hauteur; état de ce qui est surhaussé. ⇒ surélévation. Surhaussement d un immeuble par ajout d un étage. ⊗ CONTR. Surbaissement. ● surhaussement nom masculin Action… …   Encyclopédie Universelle

  • exhausser — [ ɛgzose ] v. tr. <conjug. : 1> • XVIIe; eshalcier v. 1175; lat. ex et a. fr. haucier « hausser »; la var. exaucer s est spécialisée au XVIe→ exaucer 1 ♦ Augmenter (une construction) en hauteur. ⇒ élever, hausser, surélever, surhausser.… …   Encyclopédie Universelle

  • surélever — [ syrel(ə)ve ] v. tr. <conjug. : 5> • v. 1400; de sur et élever 1 ♦ Accroître la hauteur de, donner plus de hauteur à. ⇒ exhausser, hausser, surhausser. Surélever une maison ancienne d un étage. Rez de chaussée surélevé, qui n est pas de… …   Encyclopédie Universelle

  • augmenter — [ ɔgmɑ̃te ] v. <conjug. : 1> • 1360; lat. imp. augmentare, de augere I ♦ V. tr. 1 ♦ Rendre plus grand, plus considérable par addition d une chose de même nature. ⇒ accroître, agrandir. Augmenter le volume. ⇒ amplifier, développer, dilater,… …   Encyclopédie Universelle

  • élever — [ el(ə)ve ] v. tr. <conjug. : 5> • fin XIe; de é et lever I ♦ 1 ♦ Mettre ou porter plus haut. ⇒ hisser, 1. lever, soulever. « Vingt marteaux pesants sont élevés par une roue » (Stendhal). « Hélène, pour dénouer les brides de son chapeau,… …   Encyclopédie Universelle

  • hausser — [ ose ] v. tr. <conjug. : 1> • halcer XIIe; lat. pop. °altiare, de altus « haut » 1 ♦ Donner à (qqch.) de plus grandes dimensions dans le sens de la hauteur. Hausser une maison d un étage. ⇒ exhausser, surélever. 2 ♦ Mettre à un niveau plus …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.